MARDI 12 OCTOBRE, 15h – Migrations, identites, frontieres e laboratoire des îles

Le réseau d’excellence des territoires insulaires (RETI) a été créé en juillet 2010, à l’initiative de l’Université de Corse, et regroupe désormais une trentaine d’universités insulaires dont la vocation est de créer un espace académique commun. Au sein du RETI, les îles de la Méditerranée forment l’interface politique, économique, sociale, éthique et anthropologique de l’Europe avec le Sud du bassin méditerranéen. Le RETI est donc légitime pour proposer une réflexion d’ensemble sur la question des migrations, des identités et des frontières. La Méditerranée reliant l’espace européen à son autre, elle se situe au cœur du problème, et les îles qui en constituent le paysage et l’histoire y représentent à elles seules des territoires-frontières, lieux de passage autant que de partage et de brassage des cultures, qui ne sont donc pas étrangères à la relation qu’entretient l’idée même d’Europe avec les migrations, qu’elles soient anciennes ou actuelles. Nous devons rester attentifs à ce qui se passe en Méditerranée et le dixième anniversaire du RETI sera donc l’occasion de contribuer aux débats autour de la question migratoire qui ont réveillé des clivages quant à la conception même des identités nationales, culturelles, ethniques ou religieuses dans leur rapport à d’autres communautés.

Giuseppe Cataldi, Professeur de Droit international à l’Université de Naples « L’Orientale »

Francois Heran
, sociologue, anthropologue et démographe français.

DOWLOAD PROGRAMME

 

 



it_ITItalian